Comment lire des vidéos sur votre iPad ?

Ce tutoriel évoque VLC, mais il n’est plus disponible sur iOS pour le moment. Je vous invite à suivre le même tuto, en utilisant par exemple le logiciel Infuse.

Pour ce qui est de regarder des séries, films, DIVX ou autres vidéos téléchargées légalement mais pas forcément adapté au format pris en charge par iTunes, il y a deux solutions :

1
Convertir le fichier au format qui va bien pour iTunes en utilisant un logiciel dédié (mais on ne va pas en parler car c’est chiant et long à faire).
2
Utiliser une application du style VLC et importer les vidéos directement sur le iPad / iPhone

Pour ce qui est du chargement des vidéos, il suffit d’aller dans l’onglet « Apps » puis en bas de la page, dans la partie « Partage de fichiers », sélectionnez VLC, puis dans la partie de droite, cliquez sur le bouton « Ajouter ».

itunes-partage-de-fichiers

itunes-partage-de-fichiers-ajouter

iTunes se chargera directement de mettre vos vidéos sur votre iDevice, et ce sans synchronisation : vous pouvez en effet utiliser cette manipulation depuis n’importe quel ordinateur (PC/Mac) équipé d’iTunes, vous n’êtes pas obligés d’être sur votre ordinateur de référence…

Connecter votre Time Capsule à Ubuntu

Une fois n’est pas coutume nous retournons sous Ubuntu aujourd’hui pour tenter de monter une Time Capsule (une sorte de NAS de Apple) à votre OS préféré (ou pas), j’ai nommé Ubuntu.

Ce tutoriel part du principe que votre Time Capsule fonctionne déjà très bien sur votre Mac, en somme, qu’elle est déjà installé.

Dans un premier temps nous allons avoir besoin de fixer l’adresse IP de votre Time Capsule sur votre Mac. Cette étape n’est pas obligatoire mais elle permet de ne pas avoir a changer l’IP de votre Time Machine sur votre installation d’Ubuntu à chaque caprice du DHCP.

Dans Airport Utility, ouvrez votre Time Capsule avec « Manual Setup » en bas à gauche de la fenêtre :

Puis dans l’onglet Internet > TCP/IP, configurez l’IPV4 en manuel.

Validez tout ça et si jamais vous avez un message d’erreur vis à vis des DNS (je n’ai pas capturé cette page), cochez la petite case en bas de la page qui quelques chose comme « On s’en fou c’est parti ! ».

Nous avons donc besoin de plusieurs informations pour mettre au point la ligne de commande qui va bien sous Ubuntu. Il nous faut donc :

  • l’adresse IP de votre Time Capsule (sur mes captures, c’est 192.168.1.38)
  • le mot de passe que vous avez défini pour accéder à vos fichiers
  • et pour finir, le nom que vous avez donné à votre disque (vous pouvez le voir dans la capture suivante, c’est « Data » chez moi)

Il faut maintenant créer un dossier qui va servir de point de montage à notre Time Capsule :

sudo mkdir /media/TimeCapsule

J’avoue, je manque d’inspiration pour le nom du dossier.

Il y a plusieurs manières de faire, comme par exemple créer un lanceur (clique droit sur le bureau > Créer un lanceur)

Dans le champ commande, tapez un truc du style (ça c’est ma commande perso) :

sudo mount.cifs //192.168.1.38/data/ /media/TimeCapsule -o pass=motdepasse

Biensûr, il faut remplacer l’IP par votre IP, data par votre nom de disque, « /media/TimeCapsule » par le nom du dossier que vous avez créé plus tôt, motdepasse par votre mot de passe.

Ce qui est aussi, voir plus interessant, c’est de monter automatiquement le disque réseau au démarrage de votre ordianteur. Pour cela, il va falloir modifier le fichier fstab :

sudo gedit /etc/fstab

Dans le fichier, ajoutez cette ligne en veillant à bien effectuer les modifications necessaires au bon fonctionnement du montage :

//192.168.1.38/data/ /media/TimeCapsule cifs password=motdepasse,rw,iocharset=utf8,file_mode=0777,dir_mode=0777

Sauvegardez votre fichier. Dans le terminal, démontez puis remontez vos disques :

sudo umount -a
sudo mount -a

Si vous n’avez pas fait d’erreurs, tout vos disques se montent comme par enchantement.

Bonne chance et à la prochaine !

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • mount -t cifs fstab

Steve Jobs démissionne de son poste de dirigeant d’Apple

Steve Jobs laisse sa place à Tim Cook pour diriger l’entreprise Apple.

Voici la traduction que j’ai faite de la lettre de démission de Steve Jobs :

Pour le conseil d’administration et la communauté des utilisateurs de Mac.

J’ai toujours dit que si jamais il venait qu’un jour je ne puisse plus répondre à mes engagements en tant que PDG d’Apple, je serais le premier a vous le faire savoir. Malheureusement, ce jour est arrivé.

Je démissionne officiellement de mon poste de CEO d’Apple. Si le conseil le juge approprié, je voudrais siéger en tant que président du conseil d’administration.

Je recommande fortement Tim Cook en tant que successeur du poste de CEO d’Apple.

Je crois que les jours les plus magnifiques et innovant sont encore devant nous, et j’ai hâte de voir et contribuer au succès sous un nouvel angle.

Quelques-uns de mes meilleurs amis viennent de la partie de la vie que j’ai passé chez Apple, et je vous remercie tous pour toutes les années que nous avons passés à travailler ensemble.

Steve

Partager une imprimante sur Windows avec le time capsule

Sur Mac OS X, l’accès à une imprimante connecté a une time capsule est transparent et très intuitif. Ce n’est cependant pas le cas de son homologue PC. L’imprimante, pour vous faire court, se connecte via le protocole Bonjour. Pour cela, Apple fourni l’application Services d’impression Bonjour pour Windows, qui permet de configurer en toute simplicité un accès à votre imprimante distante, et ce en près de 2 clics.

L’utilitaire va détecter tout de suite l’imprimante.

Vous pourrez dès lors utiliser vos logiciels favoris pour imprimer vos documents sous Windows.

C’est mon petit côté minimaliste

Oui, c’est mon bureau, quand j’allume mon ordi.

Pour les mac users, remarquez qu’il n’est pas forcément très utile de mettre l’intégralité de vos applications dans le dock. Vous pouvez y accéder très rapidement en tapant ⌥+espace (ou ⌘+espace pour les anciens), ce qui ouvre spolight, vous permettant de rechercher tel ou tel logiciel, et d’y accéder très rapidement.

Pour ceux qui auront remarqué le petit panneau « stop », c’est en réalité un dossier dans lequel je fourre range des fichiers au lieu de les mettre sur le bureau.

Mémo MAMP : Résoudre « Error: Could not connect to MySQL server! »

En installant Mac OS X Lion (entre autres, car le problème se pose aussi avec Leopard, Snow leopard ou bien Mountain Lion), il est possible que le MySQL de votre version de MAMP ne fonctionne plus. Parfois on n’a pas envie de comprendre le pourquoi comment et origine du problème ! A celui-ci, allez dans le terminal Mac OS, et tapez les incantations magique suivantes :

ps aux | grep mysql 
lsof -i 
killall -9 mysqld

Et voila, redémarrez MAMP, tout fonctionnera comme par enchantement (j’ai aussi lancé un # sudo chmod -Rfv 777 /Applications/MAMP pour écarter tout problème de permission, mais ce n’est pas utile, en fait…).

Bon je remet les mains dans le camboui.

Source

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • error: could not connect to mysql server!
  • error could not connect to mysql server mamp