Puis-je utiliser un martinet dans la vie de tous les jours ?

Puis-je utiliser un martinet dans la vie de tous les jours ?

Le martinet, c’est un petit fouet. Un manche en bois et quelques lanières de cuir, il est utilisé depuis des générations comme instrument de torture soft.

martinet-noir-hard-sm-toy-sado-maso

Il y a deux usages du martinet. la première me parait dépassé, l’autre (presque) intéressante.

La première, utiliser le martinet comme instrument punitif lors de l’éducation de son/ses enfants. Culotte baissé, frappé aux fesses, le cuir, ça fait mal. Alors déjà que de nos jours on est à la limite de l’enfant battu lorsque l’on met une claque bien mérité (ou pas) à son rejeton, alors utiliser un martinet, vous allez direct en prison !

La seconde utilisation, vous le devinez déjà, vous, lecteurs de 50 nuances de grey, c’est dans un rapport SM. Le fouet, utilisé pendant le sexe et dans un objectif de douleur-plaisir, et assimilé à son utilisateur comme un instrument de domination. Libre à vous de proposer ça à votre partenaire, en général, si elle aime les bonnes grosses fessés, c’est bon signe. Mais petit conseil, commencez par de simples menottes. Ou un peu de bondage !

Bonus (si vous avez déjà un martinet et que vous souhaitez le dépoussiérer)

Un voleur arrive. Pas de chance, vous êtes chez vous, et vous le prenez sur le fait. Vous le ligotez soigneusement, et il se trouve qu’il devient votre prisonnier. J’imagine que vous commencez à comprendre. Vous allez pouvoir lui donner une bonne correction ! Faites vous plaisir, avant d’appeler la police (et d’invoquer la légitime défonce).

Vous avez une remarque à nous faire partager, vous avez trouvé une faute d’orthographe, une autre erreur dans le billet, ou vous avez juste kiffé votre race ? Faites-le savoir dans les commentaires de cet article ou en nous écrivant à l’adresse « a AT irz.fr ». Ou via le formulaire de contact.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • martinet
  • fouet et martinet
  • martinet fouet
  • le martinet de correction
  • fouettée martinet f/m
  • martinet pour enfant
  • plaisir du martinet ado
  • education par le fouet
  • une bonne fessee au martinet
  • utilisation du martinet

Au passage…

Voici ma dernière vidéo. N'hésite pas à t'abonner à ma chaîne !

Publié par

Arthur

Maître des lieux, consommateur averti et gadgetophile repenti, j'écris mon quotidien de trublion du web depuis de nombreuses années.

61 réflexions au sujet de « Puis-je utiliser un martinet dans la vie de tous les jours ? »

  1. Mais ceux qui collectent des images pédoporno non plus n’ont jamais commis de violence… pour le moment… Les perversions s’aggravant avec l’âge, il y a de quoi s’inquiéter.

    Profit, quel profit ? Ce n’est pas pour moi mais pour les jeunes (sauf mon verre de Whisky des Hébrides c’est vrai).

    Harcèlement ? Mais depuis quand peut-on se plaindre pour harcèlement de pseudo ? A moins de donner son vrai nom… Les flics vont vous rire au nez. Mais ne vous inquiétez pas, on vous identifiera. L’État d’urgence aidant, je serais vous, je dormirais mal entre 3h00 et 7h00 du matin.

  2. Tient ? On ne lit plus ces longs messages ? Il est peut être déjà en gard’av’ ;)

  3. Oh non, vous n’auriez pas du parler du voyage en écosse monsieur ! Ce sale vieux porc dégénéré est capable de se branler en pensant aux mecs de notre classe en kilt. (les mecs, parce que les gonzesses, ça l’intéresse moins vues les copis d’ecran arrivées à l’assos)

  4. Non, je ne crois pas qu’il soit en GAV… Ce Monsieur commence juste à paniquer en prenant conscience de ce qu’il encourt. Curieusement, un de ses commentaires récents – où il écrivait exactement le contraire de son pitoyable message de défense du 10 janvier 2016 — 14:53, sur le caractère public de la fessée, a disparu… Ce n’est pas grave, nous avons tout.

    J’ai relu les messages, c’est à la fois immonde et parfois proche de la pédophilie.

    Demain, je commence à déposer plainte en urgence quelques messages, afin de rompre la prescription qui approche. Toutefois, grâce à Bernard Cazeneuve, les délais ont été considérablement allongés pour faciliter la comparution de ce genre de satyre. Nous traiterons donc le reste à tête reposée.

    Il n’a plus qu’à se chercher un bon avocat, il va en avoir sacrément besoin.

  5. Un bon avoca ? ان شاء الله MDRRRRRR ! On a qu’a lui donné l’adresse de l’avocat de Fourniret. Sans rigoler, son local est juste chez moi a la Ronde Couture, à 2 immeubles de ma tour, rue ferroul.

  6. Hello Militant droits enfant, je n’ai pour le moment reçu aucune demande de retrait de commentaire concernant cet article…

  7. J’espère, en tous cas, que quand ils le mettrons en garde-a-vue, ils le feront coucher sur la couverture pleine de vomi du dégrisement de la veille…

    J’espère qu’en prison, ce déchet humain sera avec 3 codétnus et qu’il leur servirat de vide-couille. Avec un sac poubelle sur la tête, ça devrait le faire.

  8. Les petits gars ! J’ai une bonne nouvelle, Charly a réussi à identifier notre homme ! On a tout : nom, adresse, n° de téléphone, employeur…
    Ce qui complique un peu l’affaire, c’est qu’il n’officie pas au bord de la Meuse (où nous avons eu notre lot de tarés, ce qui explique certaines réactions nerveuses ci-dessus). Non, il souille une autre rivière, le Saint-Laurent.
    Signalement fait aux autorités canadiennes.
    On ne peut pas être sûr à 100% : il peut aussi piquer l’identité d’un autre, mais l’expérience prouve qu’ils sont en général assez idiots pour laisser des traces limpides… J’ai donc l’intime conviction qu’on l’a pincé. Je ne sais pas si le DRH de notre chouchou, au groupe Sutton, apprécierait de recevoir quelques citations choisies de sa littérature…

  9. Il a le le message de Théo jeudi à 13;11 ! Voici sa dernière sur son blog de saloperies : « Évidemment, je n’ai pas fait, adolescent, exception à la règle et comme tous j’ai eu recours au « plaisir solitaire » en attendant, ce qui est quand même mieux le plaisir partagé avec une personne de l’autre sexe! « . Bien sur, on te crois…

    Bon, là il a du passé une salle nuit. Et il va faire caca tout mou ce we. Attends, maggle, ce n’est que le début. On s’occupe de toi lundi.

  10. Bon, comme prévu le monde est petit…
    Au lycée, on a Elodie de 1B qui a son grand-frere à la fac de Montréal, un terminale qui a des cousins, deux secondes et un avec de la famille au collège français Statnislas…
    On a dumonde sur place pour voir sa gueule en vrai, on leur a dit par facebook, mais il paraît que la ville est grande.

  11. Vos cousins, c’est bien… Mais celui que je vais bientôt contacter s’appelle M. Yvon Cousineau, qu’il craint encore plus que le Père Fouettard.

  12. Il y a un autre détail qui m’a sauté aux yeux dans ses messages : son intérêt particulier pour les petites culottes et les « culottes courtes ».
    Il se trouve que j’ai porté des culottes courtes, comme cela se faisait pas mal dans les milieux catholiques (chez les louveteaux et les scouts mais aussi à l’école et au collège).
    Je croyais qu’on portais ça pour être à l’aise, pour libérer ses mouvements, faire de la vitamine D ou pour se fortifier… Mais là je découvre avec ce taré que c’est pour mieux se faire frapper les jambes…
    Ses messages m’offensent et m’ulcèrent. Je me joins donc bien à vos plaintes.

  13. @Claude : Outre les plaintes individuelles, une plainte avec constitution de partie civile a été rédigée ce dimanche par un collectif (responsables associatifs, MJC, foyers socio-éducatifs et délégués des lycéens, enseignants, médecins, pédiâtre… ) et déposée ce mercredi matin près des services de Monsieur le Procureur de la République de Reims.
    Les autorités du Québec sont averties.

  14. Ce mec est un malade… J’ai été voir une de ses histoires sur son blog, il va pas bien… Qu’en est-il des poursuites ?

Laisser un commentaire