Le Mondial des Métiers, édition 2010

2 minutes de lecture

Le mondial des métiers est un rendez-vous incontournable lorsque l’on est une personne qui ne sait pas ce qu’elle veut faire dans la vie. Et cette année, ce ne sont pas moins de 125 000 visiteurs qui ont été accueillis durant les 4 jours qu’ont duré cet évènement, soit du 4 au 7 février. A chaque pas que l’on parcourt le long des allées, un nouveau métier nous fait face. Et même si vous êtes un parent qui n’a pas besoin de chercher, vous y trouvez largement votre compte et repartez sans doute avec un petit cadeau.

Il y en a pour tous les goûts. Au stand propreté, des artistes du lavage de carreaux font leurs numéros. On aimerait avoir un peu plus de temps et pouvoir faire une partie d’échecs géante dans le stand d’ameublement. Le stand chimie est tellement immense qu’on ne sait même plus quoi regarder. On se demande pourquoi Mac Do a prit la peine de prendre un stand de 1m2. Je coupe par leur stand pour accéder à l’espace esthétique où on se fait couper les cheveux par l’école Peyrefitte.

Stand Informatique

Au stand informatique, on y rencontre des aspirants au titre de champions d’Europe de la robotique. Le clubElek, association de l’INSA de Lyon, dévoile quelque-uns de leurs robots. L’un d’entre-eux est un robot téléguidé, dont le secret réside dans le mélange d’une Wiimote, d’une interface en C++ (Qt), et dans le protocole Xbee. Un autre dessine a bras levé sur une feuille de papier ce qui à été dessiné sur un ordinateur (une interface en Java renvoi du C++ recompilée à la volée). Et quand on est pas connaisseur en développement ou en électronique, on peut toujours se faire une partie de Trackmania en réseau.

Les activités sont même parfois ludico-pédagogique : comme ce simulateur de pelleteuse, dans le stand Carrières et matériaux. Dans ce même stand, on observe des étudiants - experts en minipelle - qui essayent de mettre un stylo dans le goulot d’une bouteille, mais aussi des tailleurs de pierre, réel travail d’artisan qui émerveille les visiteurs.

Les conférences, débats, rencontres et ateliers, il y en a eu plus de 60. Entre les talents de Rhônes-Alpes, les conférences sur la communication, sur le commerce, divers métiers et thématiques ont été abordés. On accusera tout de même une mauvaise communication à propos des détails de ces conférences, la capacité des salles, ou tout simplement le nom des conférenciers.

Comme souvent lors de forum des métiers, les publics visés sont clairement les collégiens et lycéens, avec des offres s’étendant principalement du CAP au BAC+2. La tendance, et on le sent de plus en plus dans chacun des stands, c’est l’engouement pour le développement durable, et ce, quel que soit le corps de métier. Cela en devient un argument marketing.

Le site : www.mondial-metiers.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

Chargement...
Reçevoir les prochains commentaires de cet article.