Burger King : elle ouvre son sandwich et ce qu’elle découvre va vous révolter !

Il y a quelques jours à Burger King, alors qu’elle souhaitait retirer la tomate de son whooper, une Grenobloise à fait une incroyable découverte dans son burger.
Continuer la lecture de Burger King : elle ouvre son sandwich et ce qu’elle découvre va vous révolter !

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • burger king meylan

Ce que vous avez toujours rêvé de faire au KFC…

La vidéo aurait pu s’appeler de bien des manières, mais pour faire simple, elle vous explique comment remplir à moindre coût votre frigo avec les fontaines de boisson « à volonté » de type KFC, Ikea et autres… Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’accessoires, seulement des bouteilles (autant que vous pouvez), un entonnoir (ou plus si vous avez des acolytes), et une bonne paire de corones. Continuer la lecture de Ce que vous avez toujours rêvé de faire au KFC…

Bien dans son corps : Perdre du poids, mais comment ? #1

Etre bien dans son corps, c’est essentiel.

Ce n’est pas toujours le cas, et parfois on ne se rend compte que trop tard de cette nécessité d’être dans son corps comme dans sa paire de chaussure préféré (ou de pantoufle), alors que certains s’obstinent à porter des converse. Perso, je trouve le port de converse très désagréable.

Depuis 2 ans je me bat contre mon corps pour en faire ce que je veux. Il y a deux choses qui déterminent l’apparence de votre corps : l’alimentation et l’activité physique (sport / vie active).

Pour vous situer rapidement mon histoire, j’ai pris près de 20 kilos en allant faire mes études loin de ma famille et de mes habitudes alimentaires. J’ai pris ce poids en un an, un an et demi, et eu une période « grosse » (90 kilos & 1m70) d’une durée totale de 2 ou 3 ans. En me rendant compte que je ne trouvait plus de tailles de shorts adapté à mon tour de taille pour m’habiller, ce fût le déclic.

Depuis ce jour j’ai commencé à me renseigner J’ai commencé avec l’intégration douloureuse du jogging dans mon train train quotidien. Puis Dukan, avec lequel j’ai perdu près de 30 kilos en l’espace de quelques mois (en suivant le livre religieusement).

17 octobre 2010, L’effet du régime dukan avec quelques mois sans écarts

A la fin du mois de novembre, je pesait 62 kilos pour 1m70.

Accusation en diffamation : Quelle jurisprudence pour les moules ?

Voici ce que j’ai reçu ce matin par courrier avec accusé de réception : un joli courrier de l’avocat du Crocus de charancieu. Suite à ce courrier et pour ne pas être condamné pour diffamation, je modifie l’article de manière à ne plus être inquiété par la justice.


Il est bon cependant de revenir sur des articles faisant jurisprudence dans le domaine. Un article de Charlotte Paoli évoque que « des commentaires portant sur des produits et services sont regardés comme n’entrant pas dans le champ d’application de la loi de 1881 ».

En clair, les propos tenus doivent porter directement atteinte à la réputation des exploitants du restaurant et non à celle du restaurant lui même, sinon, ils ne sont pas soutenus par la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881.

Voici par exemple une critique qui n’a pas pu être considérée comme diffamatoire devant les tribunaux :

« A Axxx près de xxxxxx, ce Vieux Mxxxx est charmant. C’est une belle bâtisse beaujolaise en pierres dorées située au bord d’une rivière où s’ébattent quelques canards sauvages …. L’accueil est souriant et on s’installe sous les platanes de l’immense terrasse. Les prix semblent raisonnables et la carte des vins est honnête. C’est donc en confiance qu’on passe la commande, persuadé qu’ici, en pleine campagne, les produits sont du terroir. Hélas, dès la première assiette, la descente aux Enfers commence. La terrine est bien « maison » ; mais impossible d’en déterminer la composition exacte. C’est insipide et servi avec ces exécrables petits légumes vinaigrés, des « pickles ». Ca continue avec des grenouilles congelées, puis une pintade rôtie trop sèche, accompagnée d’une sauce en boîte et d’un gratin dauphinois au goût assez bizarre. Bref, tout cela est immangeable ! Une petite trêve, quand même, avec un chariot de fromages plutôt sympathique. Mais ce n’est que pour mieux assener le coup final avec une Tarte Tatin … congelée ! « 

Concrètement, le paragraphe mettant en doute la qualité des moules (que j’ai supprimé) ne me rend pas responsable de diffamation.

Je vous laisse avec une petite touche d’humour, la critique gastronomique d’un Mac Do :

Source : Cour de cassation – 2ème chambre civile – 23 janvier 2003 – Pourvoi n°01-12.848 – in Critique gastronomique et diffamation, Les Annonces de la Seine, lundi 31 mars 2003, n°22 p.13

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • courrier avocat
  • lettre avec accusé de réception
  • courrier diffamatoire

Le crocus : méfiez-vous des moules à volonté

Cet article à été modifié suite à l’accusation de diffamation du restaurant concerné par cet article.

Le crocus à Charancieu fait partie de ces restaurants de campagne qui proposent un service plutôt agréable, peu onéreux, et vraiment bon, tant que l’on reste dans la tranchée de la carte. J’ai tenté pour vous l’expérience du no man’s land, la soirée Moule-frite à volonté.

Chaque premier vendredi du mois, le crocus propose une soirée moules (+frites) à volonté pour 15€. Je suis un gros mangeur pronant les valeurs dukaniennes, et ma satiété arrive entre la troisième et la quatrième assiette de moules – ne consommant pas de frites, cette phrase prend alors tout son sens – ce qui représente 3 à 4 kilos de moules. Pour Bouclette, qui m’a accompagné dans mon périple, la fin de la faim se situe entre la seconde et la troisième platré.

Le déclin de la volonté

Il est huit heure moins le quart. Bouclette prend le volant pour nous emmener 45 Route Nationale 75 à Charancieu. Nous prenons place en terrasse du restaurant. La soirée se passe bien, avec les deux premières fournées de moules, de bonne qualité. Les goûts sont variés, je recommande gorgonzola, mais il y a aussi moutarde, et aux herbes (si ma mémoire est bonne). En demandant une troisième tournée, nous ne pouvons nous empêcher de remarquer le visage décomposé de la serveuse, qui tente de nous esquisser un sourire : le client à toujours raison. Quelques minutes plus tard, elle revient, penaude :

« Nous n’avons plus de moules je suis désolée ! »

Devrais-je faire de cette erreur un avis définitif, en condamnant le Crocus des restaurants à conseiller ? Je n’aime pas que l’on se foute de la tête du client. J’aime en avoir pour mon argent, comprenez-vous.

Soit.

Nous nous sommes rabattus sur une assiette de profiteroles correctes. Je recommande cependant celles des Allobroges à Saint-Genix-sur-Guiers, elles sont exquises !

Le mot de la fin : Nous, on sert des moules fraîches

Oui, les moules du Crocus sont fraîches. Un courrier des avocats du Crocus me l’a bien validé. De plus, une pizza sera bien plus bourrative que des moules si vous êtes un gros mangeur : je les conseille fortement. Cependant, si vous êtes un fin gourmet à l’appétit maigrichon, je vous conseille une assiette de ces moules.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • crocus charancieu
  • restaurant le crocus charancieu
  • le crocus
  • le crocus charancieu
  • le crocus les abrets

Aujourd’hui c’est la fête des pères !

Aujourd’hui, c’est la fête des père, l’occasion pour toute la famille de créer des emplois chez Mac Donald’s en laissant tout notre repas sur la table. Mais encore la c’est gentillet, car pour les desserts on est allés à une autre table, laissant derrière nous une douzaine de gobelets inertes sur la table.

Bref, n’oubliez pas qu’il ne reste qu’une poignée de minutes pour souhaiter vos vœux à votre père !

Vers une généralisation de la malbouffe ?

Adepte de la junk food depuis de nombreuses années, j’ai eu l’occasion de tester pour vous le nouveau produit de chez Quick : les churros. Je ne sais pas chez vous, mais ici, à Grenoble, il y a autant de vendeurs de churros ambulants qu’il y a de parc dans la ville. Et le niveau est élevé. Je vais donc être assez critique envers la « sacro-sainte » restauration rapide.

Avec ma commande habituelle, un grand menu j’ai-faim avec thé glacé et frites (je m’aventure parfois a prendre une salade), je décidais de prendre 5 churros, comme dessert. A emporter, mais ce détail importe peu.

J’étais donc assis là, dans le hall abondamment bruyant de la gare en train d’ouvrir le couvercle du gobelet à chaque fois que je souhaitais y tremper mes lèvres. Oui cette conne de caissière avait oublié de me mettre la paille. Une fois terminé mon menu, je découvrit un petit sachet, au fond du sac cabas. C’était marquéSugar&Shake dessus. Je venais d’ouvrir le sachet.

Les churros sont minuscules. Et ce en deux points. Premièrement, les 5 churros ne sont pas très longs : ils sont refermés, en forme de goutte d’eau, tiennent dans la paume de la main. Bref, ils sont moches. Deuxièmement, le diamètre est ridicule, ce qui fait qu’une fois en bouche, seul le désagréable goût de l’huile subsiste, sans jamais laisser place au réel goût du churros.

Quick nous a démontré qu’il a pu asseoir sa réputation, changeant son slogan de « Nous c’est le goût » à « vite fait, mal fait » . Je vais finir par une question : n’allons nous pas vers une généralisation de la mal bouffe, avec un Mac Do qui vendra bientôt de la choucroute ?

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • churros quick