Prêt à jeter – l’obsolescence programmée

Prêt à jeter – l’obsolescence programmée

L’obsolescence programmée est un ensemble de techniques qui permettent de réduire artificiellement ou psychologiquement la durée de vie d’un produit afin que l’on ressente le besoin de racheter rapidement un produit similaire.

Il y a en effet deux formes d’obsolescence. Celle de la durée de vie effective, c’est par exemple les bas, qui s’effilent si rapidement que vous devez forcément en racheter tout le temps. Enfin, si vous portez des bas. Non, je ne porte pas de bas. Quoi que, je suis sur que ça m’irait bien ! La conception du produit a été volontairement réfléchie de manière à ce que le bas s’effile rapidement. Les premiers bas étaient en fil de nylon et étaient quasiment indestructibles. Ils pouvaient même servir à tracter une remorque de voiture.

Pour certains produits, les différentes entreprises du même secteur d’activité n’hésitent pas à se concerter pour se mettre d’accord sur la durée de vie prévue de leurs produits. Le cartel Phœbus veillait notamment à ce que les ampoules ne dépassent pas une durée de vie supérieure à 1000 heures.

L’autre obsolescence, que j’appelle l’obsolescence psychologique est plutôt assimilable à l’effet de mode. Le produit dont vous disposez est totalement fonctionnel et en parfait état, mais la sortie d’un produit à la mode ou avec des fonctionnalités supplémentaires vous pousse inconsciemment à venir acheter ce produit.

C’est le cas des smartphones, des vêtements, des lunettes, de votre sac à main… Et j’en passe !

Au passage…

Voici ma dernière vidéo. N'hésite pas à t'abonner à ma chaîne !

Publié par

Arthur

Maître des lieux, consommateur averti et gadgetophile repenti, j'écris mon quotidien de trublion du web depuis de nombreuses années.

Laisser un commentaire