Menu Close

Vous pouvez faire des tas de choses à Rio de Janeiro. Flâner dans les quartiers de Flamengo, faire du longboard sur la piste cyclable qui longe toutes les plages, monter le Corcovado, explorer le pain de sucre. Mais il y a des choses à ne pas faire. Tour d'horizon.

Boire de l'eau du robinet

Est-ce que vous avez envie de gâcher votre séjour en tombant malade dès le second jour de votre voyage ? Non. Alors buvez de l'eau en bouteille (bien fermée) ou des boissons de marques (du genre qui finissent par Cola par exemple) et évitez à tout prix le robinet !

Il y a aussi le Guarana qui est une boisson locale gazeuse assez sympathique (du style Seven Up), je vous la recommande chaudement !

Marcher pieds nus (même à la plage)

Vu depuis la plage de d'Ipanema

Vu depuis la plage d'Ipanema

Que vous soyez dans la rue ou sur la plage, il est vivement déconseillé de marcher pieds nus. Sur les plages d'Ipanema ou de Copacabana, vous pouvez trouver des bouts de verre cachés à la surface du sable, et ça fait mal. Dans la rue en journée, n'essayez même pas de vous promener sur les pavés de votre trottoir préféré, vos pieds brûleraient.

Montrer ses signes de richesse

Que vous ayez le dernier smartphone à la mode, un appareil photo numérique dernier cri ou des bijoux en or, surtout, ne les montrez pas ! Rio est bien connue pour ses vols à la tire, et vous risquerez de vous faire agresser par les autochtones. Ça me rappelle l'histoire d'une amie qui avait sorti son iPhone dans le bus à Rio et qui s'était fait agresser par une des passagères pour cette raison. Vous avez dit étrange ?

Aller visiter les favelas tout seul

Si vous souhaitez visiter quelques quartiers défavorisés de la seconde plus grande ville du Brésil, vous pouvez le faire seul, si vous souhaitez mourir. En effet, c'est dans ces lieux que l'on peut trouver les dealeurs, et le plus de violence. Vous n'avez jamais vu la Cité de Dieu ?

Se baigner

perigo correnteza

Il est interdit de se baigner à Ipanema & Copacabana

Le saviez-vous ? Les plages paradisiaques de Copacabana et d'Ipanema sont en réalité interdite à la baignade. En effet, les vagues sont gigantesques et violentes, et vos enfants de moins de 10 ans pourraient se retrouver en bien mauvaise position. Sinon si vous êtes majeur, vacciné, et en forme, allez-y c'est vraiment violent marrant !

Se balader avec son passeport

C'est une règle essentielle au Brésil et commune à pas mal d'autres pays : laissez votre passeport à l’hôtel. Le passeport est une des choses les plus importantes que vous possédiez lorsque vous voyagez. Sans lui, vous ne pourrez plus rentrer chez vous. Ce serait bête de vous le faire voler pendant votre séjour, non ?

Pour palier à cette problématique, faites une photocopie de votre passeport, vous pourrez vous balader avec sans craindre de rester ad vitam eternam loin de votre pays d'origine.

Manger de l'açai

L'açai est vendu comme une glace locale revigorante. Problème de taille, elle est dégueulasse. Non sérieusement, vous pouvez essayer, mais même moi qui ne suis pas un mec difficile en matière de gastronomie, je vous garantis que même si on est encore dans le raisonnable vis à vis du dernier point de cet article, nous sommes loin d'un produit mangeable.

Et pourtant, ce produit est en train de devenir l'un des produits victime de la mondialisation brésilienne.

Acheter un sachet de globo

Jérémy, le vendeur de Globo

Jérémy, le vendeur de Globo

Le globo est aux plages de Copacabana ce que le chouchou est aux plages du sud de la France. Il manque juste quelque chose à ces biscuits apéritifs locaux salés ou sucrés (au choix) : du goût. En effet, ces petits ronds ont de prime abord un air de Krupuk (communément appelé chips aux crevettes chinoises), mais il n'en est rien. Le Globo a un goût de polystyrène sucré, ou salé.

Maintenant que je dis ça, si ça se trouve ce vendeur ambulant m'a vendu du polystyrène et en fait le globo est super bon ! J'en doute quand même un peu.

diabo

Vue sur la praia do Diabo depuis l'Arpoador

Vous pouvez voir d'autres articles à propos du brésil en allant sur cette page. Et si vous aimez ces photos, il y a aussi un album spécial pour un ami qui aime les corps de femme.

Vous avez une remarque à nous faire partager, vous avez trouvé une faute d’orthographe, une autre erreur dans le billet, ou vous avez juste kiffé votre race ? Faites-le savoir dans les commentaires de cet article ou en nous écrivant à l’adresse « a AT irz.fr ». Ou via le formulaire de contact.