Maintenant, on se retrousse les manches

rool-up-sleevesC’était bien marrant de se préparer psychologiquement à la création d’une aventure d’entrepreneur. Maintenant, passons aux choses sérieuses, car se retrousser les manches, ça veut aussi dire : “se sortir les doigts du…”.

Mon projet, c’est maintenant ce qui me fait me lever le matin à 6 heures – “Mais que fais-t-il à cette heure ?” – au lieu de larver dans mon lit. C’est ce qui me pousse à (essayer de) faire les choses jusqu’au bout. Apprendre l’Anglais, pour faire dans l’international, et essayer de s’incruster dans des pays du genre Angleterre, États-Unis ou Australie. Que je puisse quitter toute mes attaches en cas de besoin. Ne pas se contenter d’un boulot au SMIC dans un lycée. En faire plus pour gagner moins. Continuer ma formation autodidacte de commercial en montant une petite semaine à Paris.

Le nom de code du projet, c’est katomer (prononcez un peu à l’anglaise style “quatowmaire”). C’est un concept de place de marché. Je ne vous en dit pas plus, car d’ici quelques mois, je mettrais à votre disposition une bêta privé du site, comme on le fait maintenant généralement avant la sortie d’un service.

Tout ça implique aussi un petit tournant sur ce site, car je vais remettre les mains dans le cambouis. Beaucoup de php, un peu de mysql, et une pointe de javascript, bref, tout ce qu’il faut pour proposer un service digne de ce nom. J’écrirais sans doute davantage de billets à propos d’informatique, de développement, et finalement d’high-tech de manière générale.

Je passe à la vitesse supérieur.

[photo]

La (quatrième) Review

Recouvrer la vue grâce à une sucette
Recouvrer la vue grâce à une sucette, c’est maintenant possible. On l’avais déjà vu il y a quelques temps sur les chaînes de télé Française de façon expérimentale avec Gilbert Montagné. Un homme à pu ainsi lire, jouer au ballon, aux morpions avec sa fille, et tenez vous bien, faire de l’escalade. Regardez cette vidéo.

Mauvaise rencontre sur chatroulette
Chatroulette, le site qui permet à nos jeunes enfants d’apprendre l’anatomie des êtres humains viens encore une fois de frapper, après les Moleskines en forme de sourire, les nouveaux sdf d’internet, c’est au tour des pétasses du film “tout ce qui brille” de passer sur le site de chat. J’espère que vous ne les avez pas croisées car elles poussent la chansonnette, du moins, elles essayent. (NB : Fake, mon téléchargeur automatique de vidéo sur internet à fait des siennes, je ne sais pas ou j’ai trouvé la vidéo de ces énergumènes…)

Autopromo : Interview d’entrepreneurs
Un peu d’auto-promotion, je commence ma série d’interviews d’entrepreneurs, avec la rencontre du créateur d’objectif neige, reçu en toute simplicité à son domicile.

Régionales : une large victoire de la gauche
On a constaté que Nicolas Sarkozy avait touché le fond en apprenant les résultats de l’UMP aux régionales. Certains parlent d’un effet titanic. Mieux encore, on comprend mieux le taux d’abstention quand on écoute la remarque de cette mémé anarchiste. Et en plus, si vous faites attention, il y a une affiche de Gorillaz au fond.
Via Lepost.fr et zap-tele.com.

PS : Pour ceux qui se demandent pourquoi le fond était vert, la semaine dernière, c’était la saint Patrick (le 17).

Rencontre de Martin Magdinier d’Objectif-Neige.com

Chef de projet informatique, Martin Magdinier a fait murir son projet pendant ses années d’études. Créatif, il a eu de multiples idées. Mais aujourd’hui, il se concentre exclusivement sur Objectif-Neige.com.

Objectif-Neige, c’est le premier comparateur de station de ski en ligne. Mais il ne s’arrête pas là. Poussant le concept à son paroxysme, il a enrichi ses pages des webcams et des tarifs des stations, de la météo, des possibilités de co-voiturage, bref  “tout ce qu’il faut pour pouvoir faire une bonne session de ride les week-end” comme il le dit si bien.

Internet, une plateforme privilégié pour les start-up

Un site aujourd’hui n’est plus fermé, il vit tel un être vivant et communique avec d’autres sites. Le moteur d’Objectif-Neige permet de partager ses stations favorites via Facebook et Twitter. La prochaine étape, c’est d’être au cœur des conversations sur les stations de ski, en ajoutant les données des consommateurs au site via une application Facebook, qui notamment évaluera l’état de la neige en temps réel.

Aujourd’hui faire du web ne coûte pas très cher, lancer un site non plus. C’est de temps qu’il est question. Objectif-Neige n’étant pas un site éditorialiste, une part de temps est gagnée au niveau de sa mise à jour. C’est un agrégateur de flux de données. Si l’on veut laisser le site tourner seul pendant une semaine, il n’y a aucun problème, il garde sa visibilité sur internet ainsi qu’aux yeux du public.

Mais cela ne veut pas dire qu’il ne travaille pas, il a en effet une charge de travail de 8 heures par semaine en moyenne. Concilier un poste de salarié avec ses activités entrepreneuriales, ça veut aussi souvent dire passer des week-ends à s’en occuper.

Un flocon de neige qui s’envole

L’auto-entreprise, il connait bien. Quelques clics, et un numéro siret arrive dans votre boite aux lettres quelques semaines plus tard.

Lancé ainsi pour plusieurs raisons, Martin estime que le statut d’auto-entrepreneur correspond à l’esprit web, notamment grâce à sa souplesse, sa rapidité et à sa quasi-gratuité.

Le régime simplifié permet d’obtenir un statut pour développer une idée, qui, si elle fonctionne, servira de tremplin à un statut plus approprié, tout en ayant une prise de risque relativement limitée.

Quelques mots pour la fin

Si il devait vous donner un conseil, ce serait de partager vos idées autour de vous, pour tirer parti de celles de votre entourage. Vos amis sont en effet un incubateur naturel précieux, alors servez-vous en !

Le buzz du moment qu’il conseille, c’est celui-là, une vidéo faite sur le site chatroulette.com.

L’interview vidéo

Rencontré chez lui, Martin Magdinier m’a reçu en toute simplicité à son domicile. Voici son interview intégrale, à partir de laquelle l’article à été rédigé.

Résoudre un rubik’s Cube, l’occasion de faire le point

Hier, j’étais dans le train pour rentrer chez mes parents (la prochaine fois je penserais à m’inscrire sur la liste électorale de ma ville), quand, pour la première fois, je suis arrivé à résoudre mon rubik’s cube (que j’ai redécouvert grâce à Fabien). N’étant pas chez moi, cette vidéo à été faite à la webcam “à l’ancienne”.

Et tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas fait le point :

Articles en anglais

Parfois, quand j’écris un article utile (ou marrant) que je n’ai pas moi même traduit, ça ne me dérangerais pas qu’il soit traduit. Et j’ai la chance d’avoir un nouvel arrivant dans l’équipe (après, Valérie, Lucie, et Blandine à la correction) : David Hewes. En dernière année de licence de lettres en Angleterre, il vient s’ajouter à l’équipe en tant que traducteur. J’en suis encore à étudier les conditions techniques, mais ça ne devrait pas prendre plus d’une à deux semaines.

Et si je n’écris pas moi-même mes articles en anglais, c’est que je n’ai pas le niveau suffisant pour cet exercice.

Projets vidéos

Entre ma série d’interviews d’entrepreneurs qui commence, des tutoriaux vidéos en préparation, un projet d’Atelier vidéo pour mon association, la Review à préparer, et encore d’autres surprises (j’en reparlerais plus tard), je teste ma capacité à être à l’écoute de mon environnement et mes capacités oratoires.

L’actualité, c’est bien, mais….

Si je suis sous WordPress, c’est aussi par choix de pouvoir faire autre chose qu’un site avec pour seul contenu de l’actualité.

Ce que je souhaite, c’est mettre en place une série de tutoriels en parallèle du site, j’ai de multiples idées, pas tant de temps que ça, mais la volonté reste le maître mot. Regardez l’exemple de réussite de siteduzero.com ou de Comment ça Marche, les tutoriels sont une forme comme une autre de contenu. Et j’ai déjà quelques idées pour proposer du contenu de façon originale !

Et l’entreprise dans tout ça ?

J’attends toujours mon siret, depuis maintenant plus de 2 mois… Je vais téléphoner la semaine prochaine…

Todo liste

  • continuer à faire les exercices de anglaisfacile.com
  • préparer mon voyage en Angleterre de cet été
  • continuer à vivre dangereusement entre soirée poker et soirée patinage
  • faire des vidéos de vulgarisation informatique basique pour mes collègues de travail
  • écrire un article sur “Comment remixjobs vas-t-il révolutionner le monde de la recherche d’emploi en écrasant des sites comme codeur.com ?”

Et… …Je vous laisse, ma copine est en bas de chez moi.

Prix de l’entrepreneur à l’IAE de Grenoble 2010

Logo IAE grenobleContrairement au titre, je n’annonce pas l’ouverture d’un énième concours d’entrepreneurs, mais plutôt la sélection finale de ce concours, c’est-à-dire l’intervention des entrepreneurs afin de gagner ce prix.

Il aura lieu ce jeudi 25 Mars 2010 à 18h, Amphi A à l’IAE de Grenoble.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je suis entrepreneur (entre autres choses). Alors ce genre d’évènement m’intéresse, et devrais intéresser tout entrepreneur débutant pour de multiples raisons.

Un concours, une alternative aux levées de fond

Pour les participants, c’est l’occasion que gagner près de 2000 €, ce qui n’est pas énorme pour une entreprise, mais qui peut à l’échelle d’un entrepreneur démarrant son activité représenter un réel intérêt.

Un business angel va forcément demander un retour sur investissement lorsque il pari sur votre concept. Un concours, à contrario, va permettre de gagner de l’argent pour votre projet en vous laissant travailler à votre rythme, nous rappelle Martin Magdinier (dirigeant de objectif-neige.com), participant au concours.

Participer à la finale d’un concours peut finalement aussi représenter pour ses participants une forme de soulagement, que le projet à une valeur.

Un enseignement plus que précieux

Cet exercice de présentation va être utile à tout entrepreneur débutant souhaitant lui-même participer à ce type de concours, ou même à un rendez-vous avec des investisseurs. Bien que les participants ne dévoilent pas leurs business plan, il acquièrent une capacité à discuter de leurs projet, ou tout simplement à avoir une présence orale correcte, ce qui n’est pas toujours le cas.

Le dernier point sur lequel je vais porter votre attention, c’est la rencontre. Fréquenter des personnes qui peuvent vous apporter un feedback de leurs activités va vous permettre de peaufiner vos propres activité. D’ailleurs, parlez aussi des votres.

Chaque personne qui aura eu votre dossier de candidature entre les mains est à même de devenir un de vos clients (ou du moins visiteur) potentiel.

Review spécial LoKan

Aujourd’hui une Review spécial LoKan, avec quelques blagues, une imitation, bref, une vidéo de soutien de ce blogeur Grenoblois (j’ai utilisé cette vidéo et celle-là). Il cherche du boulot.

J’évoque brièvement le salon de l’automobile de Genève, le film Les chèvres du pentagone, parle du nouveau produit Apple (iShitofpaper), et des élections régionales.

Salon de l’automobile. LoKan fait un doigt d’honneur caché subliminal, et pour la petite info, il tient le micro plus de 40 secondes.

J’essaye de repousser les limites de l’utilisation du logiciel iMovie, et la prochaine, fois, j’expérimenterais sans doute les fonds vert.

Avec ça si vous êtes pas bien servis !

La foire de printemps de Grenoble, édition 2010

foire du printempsLa foire du printemps, c’est l’occasion pour des professionnels venus de tout horizons de présenter leurs nouveaux produits. Et pour les visiteurs, c’est une petite ballade en famille qui s’annonce, car en laissant les enfants au spectacle d’otaries ou à la rencontre des 300 spécimens de la faune reptilienne, les parents pourront saisir l’opportunité de repenser leurs aménagement d’intérieur ou d’extérieur.

Dans l’allée centrale ce trouve une exposition de Harley Davidson, la plus grande collection d’Europe. 26 modèles, les premières datant de 1918. Mais ce n’est pas la seule exposition, car l’Armée de l’air, elle, présente une maquette grandeur nature de l’Alpha Jet de la patrouille de France. C’est sans parler des 5 jours de la bande dessinée qui se déroule dans cette foire.

Une occasion de rencontrer des professionnels

Là-bas, c’est Ali Baba. On y rencontre tout et n’importe quoi. Mais avant tout, ce sont des professionnels qui sont présent sur les stands, à même de vous parler en détail de leurs activité.

Mais ne vous détromper pas, en plus de vous présenter leurs dernières “inventions”,  ils sont tout d’abord ici pour vendre et promouvoir leurs produits (et/ou leurs marque).

Un salon très bien organisé

Ce n’est pas moins d’une vingtaine d’espaces info qui étaient disséminés un peu partout dans le salon et qui permettent, lorsque l’on se perd, de retrouver le bon chemin. Je l’ai moi-même expérimenté à plusieurs reprise.

Ce que je peux vous dire c’est que l’on en a pour son argent, car si vous êtes du coin (partisans de la carte TAG), les 3 euros sont très vite remboursés. Les exposants, eux, ont payé le prix fort, surtout si ils ne sont pas de l’agglo.

Ci-dessous une sélection de 25 photographies du salon.

[flickr-gallery mode="photoset" photoset="72157623575821370"]

Les leçons de vie d’Albert Einstein

Albert Einstein est considéré depuis longtemps comme un génie. Il travaillait dans la physique théorique, était philosophe, auteur, et il est sans doute le scientifique le plus influent qui ai jamais existé. Einstein a apporté sa contribution au monde scientifique, notamment avec la théorie de la relativité, la prédiction de la déviation de la lumière par gravité, ou encore ses travaux sur la mécanique quantique et la cosmologie.

Einstein a reçu en 1921 le prix Nobel de physique, “pour ses travaux sur la physique théorique, et spécialement pour avoir découvert la loi de l’effet photoélectrique”.

Il a publié plus de 300 travaux scientifiques, mais aussi quelques 150 travaux dans d’autres domaines. Einstein est considéré comme le père de la physique moderne et est probablement le plus brillant scientifique qui n’ai jamais été, au risque de me répéter.

Entrons dans le vif du sujet, voici les leçons de vie d’Albert Einstein :

Suivre votre curiosité

“Je n’ai pas de talent spécial. Je suis seulement passionnément curieux.” -Albert Einstein

Qu’est ce qui aiguise votre curiosité ? Je me demande ce qui fait qu’une personne est amenée à réussir dans la vie, alors qu’une autre non, c’est pourquoi j’ai passé des années à étudier le succès. Quel est votre plus grande curiosité ? La poursuite de votre curiosité est le secret de votre réussite.

La persévérance n’a pas de prix

“Ce n’est pas que je suis intelligent, mais seulement que je prend le temps de vivre avec mes problèmes.” -Albert Einstein

“Ce n’est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes œuvres”*. Êtes-vous prêt à persévérer au point d’atteindre votre but ? On dit que toute la force du timbre est dans sa capacité à coller à la lettre jusqu’à ce qu’elle arrive à destination. Soyez comme le timbre, terminez la course que vous avez commencée !

Se focaliser sur le présent

“N’importe quel personne qui peut conduire en sécurité en embrassant une jolie fille ne donne pas au baiser l’attention qu’il mérite.” -Albert Einstein

Mon père me disait toujours que je ne pouvais pas être sur deux chevaux en même temps. Ce que je veux dire c’est que vous pouvez faire n’importe quoi, mais pas tout. Il faut apprendre à être dans le moment présent et à donner tout ce que vous avez dans ce que vous faites en ce moment.

Canaliser son énergie est une force, et elle fait la différence entre l’échec et le succès.

L’imagination est puissante

“L’imagination représente tout. C’est un aperçu du futur de votre vie. L’imagination est bien plus importante que la connaissance.” -Albert Einstein

Est-ce que vous utilisez votre imagination quotidiennement ? Einstein dit que l’imagination est plus important que la connaissance, elle prédit votre futur. Einstein pense que le véritable signe d’intelligence n’est pas dans la connaissance mais dans l’imagination. Exercez-vous votre musculature imaginative quotidiennement ? Si ce n’est pas le cas, ne laissez pas quelque chose d’aussi important dormir en vous, agissez.

Faire des erreurs

“Une personne qui n’a jamais fait d’erreurs n’a jamais pris de risques.” -Albert Einstein

Il ne faut pas être effrayé à l’idée de faire des erreurs. Ce n’est pas un échec en soi. Les erreurs peuvent vous rendre meilleurs, intelligents et agiles si vous les utilisez correctement. Découvrez la force des erreurs. Je l’ai déjà dit précédemment, et je le dirais encore, si vous voulez réussir, multipliez les erreurs.

Vivre l’instant présent

“Je ne pense pas au futur, il arrive assez vite comme ça.” -Albert Einstein

Le seule manière de vivre votre avenir est d’être dans la mesure du possible présent dans le présent. Je m’explique. Vous ne pouvez pas actuellement changer le passé, ni ce qui va vous arriver demain. Il est donc primordial de dédier tous vos efforts sur ce qui se passe maintenant. C’est le seul instant qui compte.

Créer de la valeur

“Faire son possible ne provoque pas le succès mais vous rend plus riche.” -Albert Einstein

Et quand on parle de richesse, il n’y a pas de question d’argent.

Ne passez pas votre temps à essayer d’être brillant, passez votre temps à créer de la valeur. Si vous avez de la valeur, vous allez attirer le succès. Découvrez vos talents, et si c’est déjà fait, apprenez comment les offrir de la manière la plus bénéfique qui soit, en en faisant profiter les autres.

Ne vous attendez pas à différents résultats

“Folie : faire la même chose encore et encore et en attendre différents résultats.” -Albert Einstein

Vous ne pouvez pas vous contenter du train train quotidien et espérer que les choses changent. Pour que votre vie change, vous devez changer, jusqu’à en changer vos manières et votre pensée, et c’est à ce point que votre vie changera.

La connaissance proviens de l’expérience

“L’information n’est pas une connaissance. La seule source de connaissance est l’expérience.” -Albert Einstein

La connaissance vient de l’expérience. Vous pouvez discuter d’un sujet, cette discussion ne va vous donner qu’une connaissance relative de celui-ci. Vous devez pratiquer ce sujet et en devenir un acteur pour le connaître. Quelle est la leçon ? Gagner de l’expérience. Ne passez pas votre temps à vous cacher derrière des spéculations, allez-y, faites-le, et vous allez gagner une connaissance précieuse.

Apprendre les règles du jeux pour mieux jouer

“Vous devez apprendre les règles du jeux. Après ça, vous allez pouvoir jouer mieux que quiconque.” -Albert Einstein

En d’autres termes, il y a deux choses que vous devez faire. La première est d’apprendre les règles des jeux auxquels vous jouez. Ça ne parait pas excitant mais c’est vital. Deuxièmement, vous devez vous engager à jouer le jeux mieux que n’importe qui, et y concentrer vos efforts. Si vous faites ces deux choses, le succès pourra vous sourire.

*Samuel Johnson

Inspirée de l’article anglais “10 Amazing Life Lessons You Can Learn From Albert Einstein” de Mr. SelfDevelopment.

Seconde review de la semaine

Pour l’édition du 8 Mars 2010, je vous la fait moins personnelle, j’ai compris.

On rentre tout de suite dans le vif du sujet avec le clip de la semaine : “Stylo” de Gorillaz, dans lequel ils se sont payés Bruce Willis. Le duo sortait hier leurs dernier album Plastic Beach, et ce clip en est le premier extrait. On passe de clip dessin animé à de la 3D, c’est bluffant.

Le billet coup de coeur de la semaine, la traduction de l’article 8 reasons why negative comments are good for your blog de CatWhoBlog par Gonzague : Les commentaires négatifs sont bons pour votre blog. Bien que ce blogueur me soit antipathique, son adaptation en fera sourire plus d’un. D’ailleurs, les commentaires négatifs ne sont pas bon que pour les blogs, mais pour tout ce que vous faites dans la vie car ils permettent de tirer enseignement de ses erreurs par le constat d’autres personnes. Comme cette Review, dont la ligne éditoriale n’est pas encore fixée, et que je fait évoluer au fil des semaines grâce à vos commentaires. Et si je parle de la crise dans la vidéo, c’est parce que je n’arrivais pas à terminer ma phrase.

Pour rester dans les billets coup de cœurs, jetez un coup d’œil aux Oscars du P2P 2010 de Korben (via TorrentFreak), qui recense les films les plus téléchargés de l’année 2009. Dans le même style, il y a aussi les Césars des séries de Pierre Langlais (@MrSeries).

Pour rester dans le cinéma, parlons de la meilleur sortie cinéma de la semaine dernière : The Ghost-Writer. Je vous invite à lire le billet d’Ariane si vous souhaitez un avis construit.

Petite pause people : Mylène Farmer s’est cassé un orteil la semaine dernière, et si vous regardez la vidéo, vous vous rendrez compte que non seulement tout le monde se fout de sa gueule, mais en plus elle pousse des petits cris. A méditer, aussi utile que les rumeurs à propos de Carla Bruni et de Benjamin Biolay.

Je vous passe un petit passage qui m’a bien plu de “La révolution Twitter”, un reportage de l’Envoyé Spécial de la semaine dernière. Vous allez pouvoir créer votre compte twitter. D’ailleurs j’ai passé le reportage à mes élèves, et ils vont s’en créer un.

Sinon, chapeau aux 55000 bénévoles des restos du cœurs qui ont fait la manche dans les magasins ces vendredi et samedi dernier pour récolter des dons, ainsi qu’à la campagne de promotion de 2 entreprises (dont je tairais le nom) qui ont fait que l’info est remonté jusqu’à mes oreilles.

Sinon, n’oubliez pas d’aller voter pour les régionales dimanche prochain !

Concept d’émission : “On s’invite chez vous”

Mes diverses expériences m’ayant mené à prendre ma caméra à l’épaule et à faire du montage vidéo à de nombreuses reprises. J’ai longtemps cherché des concepts, des idées ou des scénarios. Monter une équipe. Réaliser un tournage : un film bien entendu. Non, monsieur ne veut pas faire un court-métrage, il souhaite réaliser une adaptation Hollywoodienne de Vakarm*, le tout dans une version de 150 minutes ! Ce qu’on ne comprend pas tout de suite, c’est qu’il y a une équipe derrière un réalisateur.

Bref. En ce moment, c’est de l’actualité que je veux faire. En allant au mondial des métiers avec ma caméra, je me suis rendu compte qu’il était impossible de faire de prise de son tout seul. Même accompagné, il aurais été difficile pour moi de faire quoi que ce soi sans le matériel adapté. Je pense à un micro directionnel et une perche, mais aussi tout simplement à une bonne caméra, sur laquelle on puisse brancher directement un micro, et même pourquoi pas en plus avec un micro directionnel intégré (c’est toujours mieux qu’un désintégré, il ne servirait pas à grand chose).

Dans le vif du sujet

Mon idée, c’est quand même le micro-trottoir. Une petite définition s’impose, et pour une fois, elle n’est pas inspiré de wikipédia.

Micro-trottoir : Poser la même question à des personnes variées (âge, sexe, profession, milieu social…) afin de recueillir de multiple avis. Le micro trottoir est une interview particulière avec une seule question qui a valeur de mini sondage.
Il permet d’approcher la notion de pluralité de l’information. On utilise le terme ” trottoir ” parce qu’en général, ces interviews se déroulent dans la rue.

En une phrase, je dirais : discuter de sujets d’actualité avec le premier venu.

Et en plus de ça, j’ajouterais un questionnaire pour pouvoir interroger plus de personnes. Avoir une équipe qui tourne, et d’autres personnes qui interrogent  Poser des questions, leurs faire répondre à un questionnaire, les filmer si ils ont bien envie.

Mais voler du temps aux gens me gène. A l’arrêt de tram de Victor Hugo, à Grenoble, les passants se font sans cesse arrêter par des associations ou par des SDF. Une manière plus maligne de s’immiscer dans l’inconscient collectif tout en suscitant la curiosité serait de distribuer des tracts : “Envie de donner votre avis sur l’actualité ? On s’invite chez vous !”.

Chez moi ?

Mais au lieu de faire ça dans la rue (d’ailleurs tout pratique sexuelle est fortement déconseillé dans les lieux publics), on s’inviterait chez les gens, en devenant la première web-émission à domicile.

Basé sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sur internet sont le bouche à oreille du XXIème siècle.

L’émission aurait bien sûr son site dédié, une page Facebook, et un compte twitter serais proposés en ligne. Les internautes pourraient proposer des vidéos de leurs réponses à une enquête, et l’ensemble de ces vidéos serait intégrées au montage final de l’émission.

On proposerais notre travail à des chaînes locales qui nous rirait au nez dans un premier temps, puis qui trouverais une place pour nous dans leurs programmation après que tout le monde ai parlé de nous (c’est une fiction hein).

On ne refait pas la roue

On n’invente rien, c’est le moins que l’on puisse dire. Je repense juste le concept de micro-trottoir

Des franchises dans toute la France

*Vakarm est le nom d’une pièce de théâtre dont j’ai écris le scénario il y à de ça quelques années.

1 19 20 21 22  Remonter tout en haut