Menu Close

Si vous me connaissez, vous savez qu'il y a quelque chose qui rythme ma vie (et sans doute la vôtre aussi d'ailleurs !). Je parle bien entendu de la cause des problèmes de vaisselle : l'alimentation ! En effet, j'ai déjà à mon actif quelques colocations et quelques vies de couples derrière moi (et je ne parle pas de mes précédentes vies, je ne m'en souvient pas), et il y a deux ou trois grands axes de manières de manger :

  1. manger ensemble un repas réalisé en commun (ou un truc commandé)
  2. manger ensemble mais en faisant chacun se bouffe
  3. manger séparément

Chacun comporte ses avantages et ses inconvénients.

Manger ensemble, c'est cool sur le papier. Mais cela signifie si l'on parle d'un repas réalisé en commun que l'ensemble des colocataires doit être d'accord avec les petits repas préparés, et cela implique un bordel avec une organisation de courses communes pas forcément facile à mettre en pratique : parole de scout ! Bien entendu, cela exclue la soirée ponctuelle ou l'on se retrouve tous autour d'un plat commandé ou au restaurant.

Manger ensemble en faisant chacun sa bouffe, ce n'est tout simplement pas possible, car cuisiner tous ensemble plus ou moins en même temps, ce n'est tout simplement pas faisable ! Effectivement, il n'y a généralement pas de place pour 3 ou 4 colocataires dans une cuisine simultanément. Si vous n'êtes que 2 encore, j'imagine que ça passe...

Manger séparément, ce n'est certes pas très glamour, mais cela permet de manger ce que tu veux, quand tu veux. Dans le colocation que je squatte actuellement, c'est ce moyen que l'on emploie, et ça marche plutôt bien...

pas-de-vaisselle-sale

We interrupt your regularly scheduled program par out of ideas

Et bien, entendu, je vous conseille de prendre des étudiantes (oui des femmes tant qu'à faire) en hôtellerie restauration, et plus particulièrement celles qui ont envie de faire pâtissière quand elles seront grandes (et pas esthéticienne)  : se sont généralement les plus pointues et elles aiment faire la cuisine (et des petits gâteaux de temps en temps). A proscrire bien entendu si vous êtes un bodybuilder en sèche ou en train de faire le régime Dukan.

Comme vous le comprenez, plus il y a de colocataires, plus les choses deviennent compliquées, mais c'est ce qui fait le charme de la colocation !

Vous avez une remarque à nous faire partager, vous avez trouvé une faute d’orthographe, une autre erreur dans le billet, ou vous avez juste kiffé votre race ? Faites-le savoir dans les commentaires de cet article ou en nous écrivant à l’adresse « a AT irz.fr ». Ou via le formulaire de contact.