Un des composants de mon P5 de Bowsers & Wilkins est tombé en rade ce matin, et en écumant les sites en ligne pour trouver un câble de remplacement, je me suis retrouvé à finalement sortir ma carte bleue. En vérifiant le tableau de la commande, tout va bien. Après avoir sélectionné mon mode de livraison,on me demande une nouvelle fois de vérifier la commande.

En bon consommateur averti, je me suis mis à vérifier scrupuleusement le détail du prix de mon produit.

Quelle ne fût pas ma surprise en constatant qu’une option sérénité s’était glissé dans ma commande Top Achat, et ce juste avant de payer ! 1,90€ !

option-serenite-garanti-vente-forcee-topachat

La vente “forcée” de garanties liées à vos produits n’est pas illégale en soit. Ce n’est pas réellement de la vente forcé. Il y a un vide juridique concernant cette petite “astuce” des e-commerçants peu scrupuleux grattant quelques euros sur chacune de vos commandes. En effet, il suffit de respecter la procédure double clic comme le prévoit l’article 1369-5 du code civil, qui dicte au e-commerçant de permettre aux consommateurs de vérifier sa liste jusqu’au moment du payement. Voici une petite liste de sites (que je vous invite à étayer par le biais des commentaires de cet article) qui pratiquent cette activité :

  • Topachat (l’option sérénité)
  • Rueducommerce (et sa garantie Or)
  • Bruneau (garantie sécurité intégrale)
  • Priceminister (Contrat “Bris & Vol”)
  • Bernard (Garantie Sécurité Totale)

Autre chose “génial”, le e-commerçant utilise souvent une autre technique vicieuse pour déstabiliser le consommateur. L’option ajouté à votre insu ne se retire pas de la même manière qu’un autre produit, il faut suivre un autre cheminement que la simple suppression du panier, car le produit n’est tout simplement pas dans le panier en question.

Bref, il faut bien faire attention et rester vigilent lors de chacune des étapes de votre payement  quitte à ne pas faire confiance au site internet en faisant vous même vos calculs de produits + frais de port en étant certain de voir vos chiffres et ceux du site concorder.

Vous avez une remarque à nous faire partager, vous avez trouvé une faute d’orthographe, une autre erreur dans le billet, ou vous avez juste kiffé votre race ? Faites-le savoir dans les commentaires de cet article ou en nous écrivant à l’adresse « a AT irz.fr ». Ou via le formulaire de contact.

6 réponses à La vente forcée en ligne, les sites de e-commerce & leurs “garanties”
  1. Auréline

    Merci de n’avoir pas dit que l’article “stipule”.

  2. Arthur

    Tout le monde dit ça, et je ne suis pas tout le monde ! :p

  3. loi duflot

    deja vu ça plusieurs fois sur les sites d’ecommerce , faut toujours checker 2 -3 fois avant de valider pour pas se retrouver avec un surcoût …

  4. Arthur

    Ouais. Mais je trouve ça un peu abusé de la part de ces boites de faire ça. D’ailleurs, si tu as des noms de sites qui pratiquent ça, n’hésite pas à nous les partager.

  5. Lucie

    > Petit coup de gueule pour les moutons qui râlent en étant passifs <

    En même temps, les personnes qui "signent sans lire" sont sacrément des bouffons donc si tu cliques sans lire ce qu'on te vend c'est juste que tu t'en fou de ce que tu paies et pourquoi :)

    Toujours critiquer le vendeur c'est un peu facile. Etre un consommateur averti est tellement moins prise de tête :)

  6. Arthur

    La plupart des gens cliquent sans rien lire, en pensant que tout se passera pour le mieux, sans penser une seconde que les sites de e-commerce ajouterons des petites garanties que le client n’a pas demandé.. Etre un consommateur averti c’est bien, mais ce n’est pas donné à tout le monde. Les entreprises aussi doivent être plus transparentes sur leurs pratiques.

Laisser un commentaire