L’inde, c’est un pays vraiment pas comme les autres. J’y suis allé pendant 3 semaines et j’ai eu la chance de découvrir un monde parallèle.

Pour moi, quand j’étais gosse, l’inde c’était :
- une chanson d’MC Solaar (Au pays de Gandhi)
- Raj Dans The big bang theory
- et le Yoga

Mais en fait, non, ça a rien à voir.

D’ailleurs quand j’en ai parlé à mon entourage, les réactions étées plutôt mitigées :
- Moi en tant que femme, j’irai jamais la bas, j’aurais trop peur de me faire violer.
- Pourquoi tu vas la bas mon grand ? Va dans un vrai pays, genre aux Etats Unis.
- Heu, tu sais qu’ils vénèrent les vaches ? (kiguruimi)

Alors oui, il y a des vaches, même en plein centre ville, et d’ailleurs j’ai pris une photo trop mignonne d’un chien qui dort sur une vache. Je pensais pas que c’était possible. Par contre, avec tout ces animaux dans les rues, il faut apprendre à slalomer entre les déjections animales. Du coup, je te déconseille de te mettre en tong. Enfin, après tu fais ce que tu veux hein.

Vous savez ce qui est génial ? La bas, vous avez l’impression d’être riche. Avec 10€ par jour.

En France tu peux :
- Aller au supermarché du coin pour te payer à manger : 6€
- Et essayer de mendier pour pas dormir à la belle étoile. 0€

Mais ça marche pas très bien.

En Inde tu peux :
- Manger 2 putains de resto (le soir et le midi : 2€ + 2€)
- Te prendre une chambre d’hotel : 4€
- Donner 2€ à un mendiant.

Mode thug life / ralenti / jeté de billets au ralenti (kaleidoscope ?)

En plus d’avoir l’impression d’être riche, la bas, j’ai eu l’impression d’être une star : des tas de locaux me prenaient en photo. Oui, ils doivent pas avoir l’habitude de voir des blancs, j’en sais rien.
Attendez, je me met des lunettes de soleil ! (Bruits d’appareil photo)

Par contre je pense que pour conduire la bas, il faut passer un permis qui n’existe : (chanté)le permis spécial Inde. Mais ce sont des artistes, car sur une voix unique normale, comme en France, ou tu mets une voiture, eux il y a 1 voiture qui passe, un tuk-tuk, et une moto qui se glisse entre les deux.

D’ailleurs, il y a des chances pour que vous perdiez vos oreilles en Inde. Vous voyez ce bruit horrible ? On l’entend des dizaines de fois, chaque minute. Alors je sais pas si c’est pour exprimer leurs joie, mais ils sont tout le temps en train de klaxonner.

Le train, je vous le dis tout de suite, c’est un parcours du combattant. En fonction des billets que vous prenez, vous devez passer par une liste d’attente. En gros, vous êtes 100e sur la liste d’attente, mais le mec de l’accueil te dit :
il y a aura de la place dans 3 jours, tu viens le jour même et on vérifiera.
Mais moi je veux juste un billet de train normal. Un billet quoi !
T’inquiètes

Et c’est vrai. L’expérience est assez flippante, car la veille on était encore sur la liste d’attente. Mais le splaces se sont libérées le jour même.

Et je ne peux pas finir ce sujet sans parler de bouffe. Franchement, c’est impressionnant de constater à quel point la nourriture végétarienne est diversifié, coloré et savoureuse ! Bon ok, la viande me manquait un peu, mais pas tant. D’ailleurs je vous conseille les Pakora, ce sont des beignets de légumes. Rien que d’y penser, je prend 10 kilos (une balance à la main). Par contre c’est épicé, très épicé. Et même quand tu demandes

Une des premières choses que j'ai remarqué en arrivant en Inde, c'est à quel point il est facile de discuter avec les locaux. De nombreux parlent un anglais fort compréhensible. Quand tu es dehors et que tu te balade, y’a toujours un mec qui s’autoproclame guide de sa ville et qui veut t’aider pour chaque pas que tu fais. Au début c’est cool, car quand tu as besoin de demander ton chemin, c’est limite si tu as pas 3 personnes qui viennent te répondre. Mais en général, il finissent par te demander, de demander de l’argent, de la nourriture, ou une canette de soda.

Quand je suis arrivé en Inde, j’ai échangé 500€ pour 3 semaines de voyage. En euros, tu as 10 billets de 50€, ça prend genre aucune place. Sauf que 500€ ça faisait plus de 30 000 roupies. Soit un gros tas de billets.

D’ailleurs à la base j’avais prévu une ceinture porte monnaie,Mais du coup ça ne rentrait pas du tout dans ma ceinture ! Mais par contre j’ai eu l’impression d’être riche. Et d’ailleurs, ce n’est pas qu’une impression, on est vraiment riche en Inde, mais je vous en parlerait un peu plus tard. Toujours en rapport avec cette liasse de billet, pile au moment ou j’étais en Inde, il est arrivé un événement majeur dans l’histoire de l’Inde. Le premier ministre a décidé d’invalider les billets de 500 et 1000 roupies. Et devinez qu’est ce qu’ils m’avaient donné au bureau de change ? Oui, je crois que vous avez deviné. Des billets de 500 et de 1000. La un tas d’arnaques ont commencé à germer, du genre : “Tu me passes 1000 roupies, et moi je t’en rend 900.”

Bref, heureusement qu’on pouvait aller à la banque échanger jusqu’à 3000 roupies par jour contre de plus petites coupures. L’événement touchait tout le monde et la file d’attente traversait toute la ville. Mais les étranger pouvait passer devant les indiens. Et heureusement sinon j’aurais passé le reste de mon séjour dans une banque, déjà que j’y suis allé 4 ou 5 jours d’affilé.

La nourriture est majoritairement végétarienne en Inde, de nombreux restaurant ne servent aucune viande. Mais il est est impressionnant de constater à quel point la nourriture végétarienne est diversifié, coloré et savoureuse ! Les pakora, stuffed tomato, thali, lassi, dosa.. Autant d'expériences gustative à ne pas rater. Et si vous voulez manger des fruits locaux, essayez les bananes, goyaves et mangues (selon la saison).

Le prix de la vie est dérisoire : j'ai dormi en moyenne pour rs300 (4,50€) la nuit. Par contre les standards d'hygiène ne sont pas les même qu'en France : draps sales, poubelle inexistante. Je me demande d'ailleurs si il y a un mot pour dire poubelle en hindi (après vérification, oui ! कचरा).

La religion est omniprésente, elle son chacune représentées avec leurs propres temples : hindu, muslim, sick, bouddhiste, chrétien (même si je n'ai pas vu d'églises, il parait qu'il y en a pas mal dans le sud). Au contraire de la France, où on n'affiche pas sa religion, en Inde, on peut reconnaître un militaire sick qui travaille pour l'aéroport, qui se distingue par son ruban soyeux et sa longue barbe soignée. Sur les tuk-tuk, le symbole du spazenriva (le truc qui ressemble au symbole nazi), omniprésente, caractérise de la croyance hindoue.

J’aurais énormément de choses à dire sur ce que j’ai vécu, et si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur la vidéo, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Comme d’habitude, si cette vidéo vous plait, partagez cette vidéo et laissez un pouce en l’air !

Par contre…

Tu n'as pas vu ma dernière vidéo ? Alors va y jeter un œil ! Et si ça te plaît, n'hésites pas à t'abonner à ma chaîne.