Qu’est ce que j’utilise pour écouter de la musique ?

J’ai une bonne oreille. Pas exceptionnelle non plus, je ne fais pas la différence entre certains casques (haut et bas de gamme) et ne pourrais jamais faire une super critique sonore sur le rendu de basses ou d’aigus d’une paire d’enceinte.

J’aime quand même bien lorsque le son et chaud et restitue le maximum des vibrations que me procure ce que j’écoute. C’est peut être un défaut, mais quoi qu’il en soit, j’aime quand le son est « juste ». Je crois que j’ai eu un bon éveil musical. En jouant (brièvement) de quelques instruments, en faisant un peu de scène, et en chantant, je me suis rendu compte à quel point le bruit son pouvait transcender l’esprit des gens et leur faire passer un message, ou leur casser les oreilles.

Je ne vais pas vous parler de mes goûts musicaux parce que :

  1. On s’en fou
  2. On s’en fou
  3. La troisième règle du Fight club est …
  4. Ce n’est pas le sujet de cet article

On va vous parler de concret. De matériel ! Je vais donc vous parler de ce que j’utilise tous les jours, c’est-à-dire mes écouteurs, mes casques, et mes enceintes, neger* !
Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que je vais parler de produits qui ont trouvé, pour certains, une place dans mes oreilles depuis de nombreuses années. Ce sont des produits que j’utilise vraiment et au quotidien.

En situation de mobilité

Il faut savoir que je distingue 3 sous catégories dans ma manière d’écouter de la musique en mode nomade-qui-égorge-ta-soeur. Tant que ça ? Oui, parce que c’est en mouvement (vélo, tram, train, ou autres lieux pas chez moi) que je passe le plus de temps, et donc que j’ai besoin du plus de son. Logique !

Donc il y a les cas suivant :

  1. J’ai mis un chapeau de cowboy, un chapeau melon (merci Auréline), ou tout autre truc chelou sur ma tête. Bref, je dispose d’un couvre chef ne me permettant pas de mettre un casque, la solution : des écouteurs.
  2. Je n’ai pas de chapeau, ou alors un bonnet, bref, je peux porter un casque.
  3. Je veux poser du son à l’arrache et je suis avec des potes : je ne veux pas forcément embarquer mon laptop, mais simplement me fournir de la playlist de mon smartphone, ou bien – éventuellement – d’un iPod. J’ai donc une enceinte portable.

Les écouteurs

J’ai longtemps été habitué à avoir de la merde. Typiquement, les écouteurs de Apple. Tu sais ces écouteurs livrés depuis toujours avec les iPod ? Ben quand tu achètes un iPod, dit-toi qu’il faut aussi que tu achètes aussi un vrai casque. Même si tu réalises qu’au fond en plus de t’acheter un iPod 200€ il va falloir mettre une cinquantaine d’euros (plus ou moins) dans des écouteurs. C’est comme ça. Sinon c’est un peu comme si tu faisais une fondue sans fromage. Ou une levrette sans fessée. Tu comprends mieux là, hein ?

Apple Headphone

J’ai essayé les intra, ceux d’Apple aussi, ceux des smartphones de Samsung. Non les intra-auriculaires, c’est pas pour moi. Ils ont une sorte d’embout en plastique que tu finis toujours par perdre ! Sans parler du prix.

Les earPods. Là, je suis content. Mes oreilles revivent, les écouteurs tiennent bien sans la déformer, le son est plutôt bon sans être extraordinaire. Mais pour une paire d’écouteurs à 25€, je ne sais pas si l’on peut en demander davantage. En ce qui me concerne, le seul bémol est que je n’arrive plus à mettre la main dessus depuis quelques jours, mais ceci est une autre histoire.

Je suis un mec difficile, et ayant un smartphone, la plupart des pièces nomades dont je dispose sont pourvues d’un micro intégré, histoire de pouvoir passer des appels sans avoir à exhiber son téléphone. C’est le cas des écouteurs dont j’ai parlé, mais aussi des casques que je vais vous présenter dès à présent.

Les casques

Niveau casque le survivant de mes tests (après plus de 2 ans de portage intensif) est le P5 de Bowers & Wilkins. A ne pas confondre avec le P3 hein ! Il coûte près de 300 euros. Ouais quand même. Par contre niveau design, on est loin des casques style skateur que j’ai l’habitude de voir autour de moi. La, pas de plastique, pas de composants low-cost, le P5 est une combinaison parfaite de cuir de mouton et d’aluminium brossé.

Bon, pour ce prix là, vous avez le droit à la totale : deux câbles, un micro intégré (avec petite télécommande qui va bien), un son puissant, et une tenue à tout épreuve. Ce casque, je l’ai depuis 2 ou 3 ans, et il ne m’a jamais laissé tomber. On est loin du H.ear de Halterrego (dixit le bbh200 de Bee Wi) dont je parlerais quand même un peu plus tard dans l’article.

Autre truc super stylé, c’est le fait de pouvoir changer votre câble mini jack, pour en mettre un plus court par exemple, comme les Beat de Dr Dre. Sauf que la, Bowers & Wilkins à intégré le branchement à l’intérieur du casque. Une question d’esthétique. Une réponse parfaite. Comme vous pouvez le voir sur le cliché plus bas, les mousses du casque sont aimantées, vous pouvez les enlever très facilement, pour changer le câble ou lorsque elles sont trop usées.


Quel est le point commun entre tout les produits dont je viens de vous parler ? Ils ont des fils. C’est l’heure des confessions : je déteste les fils ! Vous allez me dire “comme tout le monde”. Ouais. Mais en plus de ça, je déteste recharger les trucs sans fil. C’est pas facile mes amis d’être dans ma vie.

Mais bon le sans fil, j’aime ça quand même. Quand c’est chargé …

J’avais essayé les Plantronics BackBeat il y a quelques années pour aller courir. Une vraie merde intra-auriculaire bluetooth qui te donne l’impression que tu possèdes un double sonotone et qui te déforme à moitié l’oreille.

Mais ce qu’il m’arrive d’utiliser encore parfois (et tant qu’il fonctionnera encore) c’est le H.ear de Halterrego & le bbh200 de Bee Wi (c’est le même casque). Cependant je vous le déconseille, j’ai eu pas mal de retours négatifs à propos de cet appareil. En effet il y a trois ou quatre bugs récurrents : les problèmes de bouton de volume +, l’arceau qui – si tu le déplaces – fini par déconnecter l’un des écouteurs, les casques qui ne se rechargent pas…

Les enceintes portables

Non, je ne vous parlerais pas de boombox des années 80, car ce n’est pas l’usage que je fais de la musique, à part si vous aimer vous balader avec un appareil qui pèse 10 kilos pour rien. Mon enceinte fait moins de 350 grammes et est l’une des plus puissante enceintes portable du marché, si l’on compare le rapport encombrement / Watts. C’est la Jambox de Jawbone.

Elle crache vraiment, vraiment du pâté ! Dans le style “je suis une enceinte invisible”. Il y a d’abord l’effet “wahoo”, lorsqu’elle quelqu’un se rend compte que c’est ce tout petit objet qui crache ce son. Puis la première question, c’est celle du prix. La Jambox coûte près de 160 euros. Oui, c’est un peu cher. Mais c’est un investissement qui peut – si vous avez comme moi tout le temps besoin de musique – vous apporter quelque chose de plus. Vos en saurez davantage dans la partie At home de cet article.

A noter, il y a un concurrent Français aux Jambox, la Lowdi, qui à l’avantage, pour concept équivalent, de faire 60 euros de moins. Vous pouvez lire le test de gonzague pour vous faire un avis.

At home

A la maison, il y a 2 possibilités. Je suis devant mon ordinateur, ou en train de regarder un film en utilisant le vidéoprojecteur. Dans ce cas, j’ai des enceintes (oui comme tout le monde !) qui me permettent de cracher un son. Ce sont les Hercules XPS 2.0 80 DJ Monitoring. Un design sobre, noir et jaune.

Autre chose dont je me sert à la maison le Jambox ! Oui, le même appareil bluetooth dont j’ai parlé dans la section précédente. Le Jambox est très utile pour faire la cuisine, le ménage ou se doucher en musique. Cela apporte un peu de gaieté au quotidien. Vous me direz “oui mais pour faire le ménage tu n’a pas besoin d’enceinte”. Ok, je vous l’accorde. Mais prendre des écouteurs sous la douche, c’est un peu plus délicat !

Et vous, qu’est ce que vous utilisez comme casque / écouteurs / enceintes ?

Vous avez une remarque à nous faire partager, vous avez trouvé une faute d’orthographe, une autre erreur dans le billet, ou vous avez juste kiffé votre race ? Faites-le savoir dans les commentaires de cet article ou en nous écrivant à l’adresse « a AT irz.fr ». Ou via le formulaire de contact.

*Neger : expression anglaise exprimant une forme de fraternité entre êtres humains de peau noir (cf renoi)

[Photos : lucazappa, DA & bowers-wilkins.com]

32 réponses à Qu’est ce que j’utilise pour écouter de la musique ?
  1. toz

    Ba vsi vien on va voir

  2. jf

    je me suis fait mes enceintes avec des caisons de récup et des haut parleur AUDAX, marque a soutenir au vu des performances

Laisser un commentaire