Pourquoi donner ses vêtements ?

Donner ses vêtements n’est pas une démarche anodine. Et pourtant, les médias vous parlent sans cesse de ces petit containers disséminés dans (presque) toutes les villes de France, sans vraiment vous expliquer ou va votre vieux linge.

Ce que vous ne savez peut être pas encore : même si vous ne porterez plus ces vêtements une fois donné, ce n’est pas une fin en soi pour eux. Au contraire, leurs seconde vie commence.

Une seconde vie

Que ce soit Emmaüs, la Croix rouge, Le Relais, ou le Secours Populaire, chacun de ses organisme va valoriser vos vêtements (dans la mesure du possible) en leurs offrant une seconde vie. Si ils sont en bon état, ils sont revendu tel quel dans des friperies pour quelques euros, ou bien reconverti en chiffons, isolants ou encore transformés en tapis.

Et comme le dit Macklemore dans son morceau Thrift Shop : « J’attire l’attention et en plus j’économise de l’argent, le bonheur ! / Sérieux, le style grand-père c’est une affaire ». En d’autres terme, vous pouvez vous-même trouver des vêtements de seconde main originaux (pour ne pas dire unique).

 

Des emplois

Emmaüs et Le Relais ont été fondés dans cet objectif, créer des emplois, réinsérer des personnes exclues du monde du travail. Je vous conseille tout de même de vous rapprocher d’une association en accord avec vos principes, il y a parfois de petits organismes locaux qui gagnent à être connus.

Réduction des déchets

Tout les vêtements que vous ne mettez pas dans votre poubelle seront en effet recyclés, et réduisent d’autant la taille de votre poubelle. En effet, un habil jeté à la poubelle ne sera pas recyclé, car il sera perdu dans le marasme des déchets, perdu entre le plastique et l’alimentaire. Les vêtements sont valorisé à plus 90%.

seconde-vie-textile

Tout n’est pas rose pour autant

Dans ce documentaire d’Envoyé Spécial, nous pouvons voir que Le Relais profite de l’image d’associations reconnues tel que Emmaus pour tromper l’inconscient collectif. Rien de nouveau, même si le but de l’entreprise Le Relais reste pour moi la création d’emploi.

Dans un autre registre, H&M propose aussi des containers pour récupérer ses vieux vêtements, en échange d’un bon d’achat de 5€. Je suis un peu moins sensible à ce geste de leurs part, cette entreprise étant pour moi le temple du vêtement éphémère par excellence.

Il y a d’autres solutions que le don

Bien entendu, vous pouvez vous-même recycler vos vêtements : ils peuvent être une matière première pour coudre une nouvelle pièce (les chaussettes de noël semblent toutes indiqué en cette période de l’année), ou bien être converties en chiffon.

Et si vous avez des pièces cher (mais ceci fonctionne aussi avec les vêtements cheap), vous pouvez les revendre sur Le Bon Coin ou autre… Mais ne les entassez pas trop longtemps, ne vous encombrez pas inutilement d’objets en trop.

Quoi qu’il en soi, j’espère que j’ai pu vous passer l’envie de jeter vos vêtements à la poubelle avec cet article !

Ou ranger vos pièces rouge ?

Les pièces rouges sont une plaie au quotidien : mois après mois, vous accumulez ces petites pièces inutiles, qui viennent échouer dans votre bol, à l’entrée de votre home sweet home. Belgique, Pays-Bas, Finlande, Irlande ou encore Pays-Bas. Vous savez ce qu’on en commun ces Pays ? Les pièces de 1 et 2 centimes ont été retirées de la circulation. En effet, le coût de fabrication est supérieur à la valeur faciale de la pièce.

En attendant qu’ils retirent ces pièces de la circulation en France, voici comment vous en sortir avec ces petites pièces.

C’est tellement bête à dire, mais toutes ces pièces vont dans votre porte monnaie ! Et si vous en avez trop, vous les prenez quand même avec vous, ça vous fera les pieds ! Vous apprendrez ainsi à faire l’appoint en achetant votre baguette, vos cigarettes, ou autre produit du quotidien. Je vous garanti qu’en emportant avec vous votre monnaie qu quotidien, vous vous en débarrasserez vite !

Une autre solution, amenez vos pièces à la banque, mais ils ne les prennent que par paquets de 20 pièces, et vous devez les mettre dans un emballage en plastique, pas très zéro déchets quand même…

La magie du rangement

Je suis tombé sur « La magie du rangement » par hasard, dans une grande surface : c’est l’une des meilleure manière de découvrir un livre je crois. De plus, le moment était bien choisi, j’avais quelques problèmes d’encombrements de mon appartement, et n’arrivais pas vraiment à y faire face.

C’est ainsi qu’en l’espace de quelques heures, j’ai parcouru la méthode de Marie Kondo avec intérêt. Tout était là, sous mes yeux telle une évidence. Le principe n’est pas vraiment magique, vous ne pourrez pas « plier » vos objets pour les rendre invisibles, ou mieux les entasser (quoi que).

La méthode de Marie est bien plus simple : un objet est fait pour être utilisé. Un objet est fait pour être aimé. Point barre. Un objet que vous n’avez pas utilisé ces 6 derniers mois ? Out. Je dis out, mais l’auteure préfère dire poubelle. Je nuancerait ses propos, vous pouvez mettre certains d’entre eux en vente sur Le Bon Coin ou Amazon, offrir vos vêtements non portés à Emmaüs, etc… Mais la meilleure chose à faire et de remplir un gros tas de sac poubelles.

L’idée est de désencombrer par le vide. Faire le vide chez soi. Ce n’est pas simple, je sais : je suis moi même un accumulateur compulsif. C’est assez troublant, car j’ai lu un peu plus tard le livre « Zéro Déchets » De Béa Johnson (dont je vous parlerai dans un prochain article), et l’idée est quelque part similaire : faire le vide pour consommer moins. Consommer moins, mais consommer mieux, consommer « utile ».

Je peux vous le dire : une grande partie de ce que vous possédez n’est pour ainsi dire jamais utilisé ! Alors pourquoi s’en encombrer ?

Il se passe d’ailleurs quelque chose d’étrange quand vous vous désencombrez : les objets que vous garderez seront ainsi mis en valeur. Et vous allez faire des heureux ! En me séparant de certains objets, j’ai tout de suite pensé à certains amis à qui j’ai offert certains de mes biens. Autant vous dire qu’ils ont été agréablement surpris.

Il y a cependant une astuce très intéressante, pour ranger les vêtements : il consiste à trouver un équilibre afin qu’il puisse tenir « sur la tranche ». Et oui, ça prend bien moins de place, et vous avez visuellement l’ensemble de vos vêtements visibles. Voyez vous même :

 

Il y a une chose qui m’a beaucoup aidé, et que j’avais un peu de mal à concevoir, c’est au sujet des cadeaux. Un cadeau peut se jeter ! Oui !!! Si vous ne l’utilisez pas, jetez-le sans culpabiliser. Un cadeau est fait pour vous faire plaisir au moment ou il vous a été offert, il a rempli son « but » à ce moment là.

Concernant les livres, si vous ne les avez pas lu et que vous comptez le faire, mais que vous l’avez acheté il y a plusieurs mois, direction poubelle (j’espère que ma sœur ne me lit pas, elle va me tuer !). Une alternative un peu moins extrême consiste à donner vos livres à la bibliothèque de votre municipalité, c’est une autre manière de donner une seconde vie à vos livres. Vous pouvez aussi les revendre, bien entendu. Mais le problème de se dire « je vais le vendre », c’est que les objets restent ici, et vendre n’est pas instantané, le résultat est donc différé, et ne semble donc pas préconisé par Marie. Cependant, je peux vous livrer une petite astuce : créez un compte vendeur Amazon « particulier », et vendez vos objets à un prix inférieur à la concurrence. Vos biens disparaîtrons comme par magie !!!

Personnellement, j’ai toujours eu du mal à me séparer de certains souvenirs d’enfance : des lettres, et autres objets. J’ai eu de la chance (si je peux le dire ainsi) : ma cave humide s’est occupé de la malle qui contenait tout ces souvenir : elle a fini direct à la poubelle.

Bref, un livre très intéressant, assez vite lu, qui j’espère vous donnera des idées, ou au moins une, celle de vous séparer de quelques uns de vos bien. Et au final, c’est la meilleure manière de trouver de l’espace pour ranger.