10 images pour illustrer la journée du droit des femmes

Avant de commencer cet article, je souhaite reprendre les mots qu’un ami m’a partagé il y a quelques minutes. Et qui me semble bien représentatif de cette journée si particulière. Continuer la lecture de 10 images pour illustrer la journée du droit des femmes

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • idee de deguisement sans acheter

J’ai économisé 1000€

Ce petit appareil permet de passer outre le bridage de 25 km/h des vélos à assistance électrique. Grâce à ce petit appareil qui se pose tout simplement, vous n’avez plus de limite de vitesse (enfin 42km/h, c’est pas mal pour un vélo). Par contre, il faudra quand même pédaler un peu !

Actuellement j’ai le badassbike type 3.3, mais le 3.4 est sorti ! Il est compatible avec pas mal de marques de vélo à assistance électrique tel que les Bosch, Brose, Conti, Kalkhoff, Shimano et Yamaha.

 

QUEL EST MON POIDS IDÉAL ?

Vous vous êtes remis des fêtes de fin d’années ? Pas moi. Je rentre plus dans mes chemises tellement je me suis gavé d’huitres et de foie gras. Mais du coup je me pose la question : quel est mon poids idéal ? Et vous, quel est le vôtre ?

J’ai tenté de faire le test Elle, qui utilise l’outil de Dukan pour calculer ton poids idéal. C’est un calcul un peu plus compliqué qu’un simple IMC.

Et au final, je ne suis pas très avancé :)

Prêt à jeter – l’obsolescence programmée

L’obsolescence programmée est un ensemble de techniques qui permettent de réduire artificiellement ou psychologiquement la durée de vie d’un produit afin que l’on ressente le besoin de racheter rapidement un produit similaire.

Il y a en effet deux formes d’obsolescence. Celle de la durée de vie effective, c’est par exemple les bas, qui s’effilent si rapidement que vous devez forcément en racheter tout le temps. Enfin, si vous portez des bas. Non, je ne porte pas de bas. Quoi que, je suis sur que ça m’irait bien ! La conception du produit a été volontairement réfléchie de manière à ce que le bas s’effile rapidement. Les premiers bas étaient en fil de nylon et étaient quasiment indestructibles. Ils pouvaient même servir à tracter une remorque de voiture.

Pour certains produits, les différentes entreprises du même secteur d’activité n’hésitent pas à se concerter pour se mettre d’accord sur la durée de vie prévue de leurs produits. Le cartel Phœbus veillait notamment à ce que les ampoules ne dépassent pas une durée de vie supérieure à 1000 heures.

L’autre obsolescence, que j’appelle l’obsolescence psychologique est plutôt assimilable à l’effet de mode. Le produit dont vous disposez est totalement fonctionnel et en parfait état, mais la sortie d’un produit à la mode ou avec des fonctionnalités supplémentaires vous pousse inconsciemment à venir acheter ce produit.

C’est le cas des smartphones, des vêtements, des lunettes, de votre sac à main… Et j’en passe !

Le voyage de Gold of Bengal

Corentin de Chatelperron nous invite dans son odyssée de 6 mois à bord de son bateau – nommé le Gold of Bengal -, conçu en toile de jute.

Il a embarqué avec quelques poules, une petite serre, un pistolet (pour chasser les poissons) et un désalinisateur manuel.

Voici les 3 épisodes de documentaire : « Le voyage de Gold of Bengal » :

Une histoire de sécurité

Vous savez, j’ai toujours eu du mal à donner mes mots de passe, que soit à des amis, de la famille et même ma petite amie ! Je considère que le mot de passe est un peu la porte d’entrée de mon intimité et même lorsque l’on veut tout partager avec son partenaire de vie, il est toujours essentiel de garder un jardin secret, pour son bien comme pour celui du couple. Et puis, comment lui faire de belles surprises si elle a accès à votre boite mail ? Elle découvrirait avant même que vous lui offriez ce voyage à l’autre bout du monde. Continuer la lecture de Une histoire de sécurité

Et si vous alliez voir « Demain » ?

Aujourd’hui sort un gros blockbuster Hollywoodien, je n’ai même pas besoin de dire son nom, la machine commerciale et le tapage autour de ce film étant bien suffisante.

Aujourd’hui, je vais vous parler de Demain. Ce film est un petit bijoux dans son genre. C’est un documentaire qui propose des solutions pour résoudre les crises écologiques, économiques et sociales de l’humanité. De fil en aiguille sont évoqué l’alimentation, l’énergie, l’éducation, l’économie et la démocratie, comme faisant parti d’un même ensemble.

Je ne connaissais pas le travail de Cyril Dion, un écrivain et activiste français. Cependant, le nom (et le visage) du second réalisateur, Mélanie Laurent, ne m’est pas inconnu.

Mélanie n’en est en effet pas à son coup d’essai dans le monde du cinéma, entre ses rôles dans des films de Tarantino, Insaisissables ou bien encore Dikkenek dans un tout autre registre.

Mais ce qui est peut être le plus intéressant, c’est le mode de financement participatif (crowdfunding) du film, dont la demande initiale à littéralement été pulvérisé (200K€ attendu, 444K€ obtenus). Vu les sujets mis en exergue à travers ce film, ce mode de financement alternatif est tout à fait adapté. Ce mode de financement est aussi une manière de pouvoir monter ses projets librement sans la pression habituelle des mastodontes du cinéma.

Et le film en a bien besoin ! Vous allez être transporté dans des jardins urbains à détroit, faire un tour de vélo à Copenhague, voir le système éducatif danois, les monnaies locales et leurs résilience, et certains aspect de notre démocratie qui n’est en fait qu’une oligarchie… Ce reportage est un concentré d’information et un bon point de départ si vous cherchez des réponses.

A aller absolument voir.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • vous alliez voir